Mission Cléopatre (Asterix et Obelix)

Mission Cléopatre (Asterix et Obelix)Suite à un pari entre Cléopatre et Cesar, Numérobis, un architecte Egyptien doit construire un Palais à l’empereur Romain en moins de 3 mois. Voyant ce délai inaccessible, il va en Gaule pour trouver de l’aide et leur fameuse potion magique. C’est compter sans l’architecte officiel de Cléopatre qui voit d’un très mauvais oeil, de n’avoir pas été choisi pour ce projet.

Avec un budget pharaonesque et une distribution du même accabit, la franchise ‘Asterix & Obelix’ qui était partie sur de très mauvais rails (le ‘Asterix & Obelix contre César’ se révélant catastrophique) se remet sur la bonne route avec aux commandes le Nul Alain Chabat.
Pari risqué ? à priori non puisque ses précédentes tentatives autant au niveau télévisuel (avec les Nuls, puis dans La Grosse Emission et le Burger Quizz) que cinématographique (acteur et/ou réalisateur dans Didier, Gazon Maudit, La cité de la Peur, etc…) ont été couronnées de succès et que le bonhomme jouit d’une réputation et d’une popularité assez énorme.
L’homme a aussi pu s’entourer de ses amis, même si on se doute que le choix de Clavier et de Depardieu ont été imposés par la production.

Du coup, on a droit à un casting assez bizarre mais finalement plutôt réussi. Les deux ‘héros’ aussi lourds que des menhirs sont heureusement un peu mis en retrait au profit de personnages secondaires. Le gros bénéficiaire de ce choix, c’est évidemment Jamel Debouze qu’on ne cesse de voir durant tout le long métrage. Un peu trop même pour ceux comme moi qui ont du mal à le supporter.
Les autres seconds rôles sont par contre le point fort du film… Chabat incarne un César atypique, alors que Dieudonné et Edouard Baer donnent un souffle assez nouveau au film.
Les nombreux anachronismes utilisés, et l’humour très ‘nullien’ contribue à s’éloigner un peu de l’esprit original de la bd, mais à améliorer le film.
On regrette un peu l’absence d’un scénario un peu intéressant, qui aurait sans doute allégé quelque peu le tout.

L’originalité est bien au rendez-vous, et Chabat s’est souvent fait plaisir. En cela, cette ‘Mission Cléopatre’ peut être considérée comme réussie. Les acteurs s’en donnent à coeur joie (Monica Bellucci qui se change aussi souvent qu’Amidala dans l’Episode 1, c’est un plaisir) et donnent aux spectateurs une comédie avec de nombreux clins d’oeil et un rythme soutenu.
On reste malgré tout un peu déçu de certains aspects et du manque d’à propos de certains acteurs. Véritablement, cela nuit au film, mais on appréciera tout de même les nombreux points jouissifs du film, éparpillés par ces seconds rôles hauts en couleur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s